Les Défis Romanesques

Ma petite sélection M/M

Posté par KarineDS à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Mes Défis Romanesques

banniere 1092 592 PIXEL

Parce q'un livre, un roman, une nouvelle est un défi pour chaque lecteur qui parcourt une histoire  pour la première fois mais que l'espace de quelques instants se l'accapare entièrement, s'immerge complètement en oubliant sa propre existence. 

Voilà ce que représente la lecture à mes yeux. Je m'appelle Karine, vous trouverez dans ce blog, mes coups de coeur, mais également mes déceptions sur mes lectures.

Mes styles vont de la Romance, l'Erostisme, l'Homoromance, le Bit-Lit au Polar / Thriller.

Je n'en dis pas plus je vous laisse découvrir.

A bientôt, j'espère.

*Karine*

 

Posté par KarineDS à 21:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 avril 2017

L'héritier de Noël de Johan Fournier

l'héritier de noël

 

Titre : L'héritier de Noël

Auteur : Johan Fournier

Genre : Nouvelle, MM, Conte de Noël, Homoromance sentimentale

Date de parution : 15 décembre 2016

Editeur : Auto-édition

 

~Résumé~

L’atelier du Père Noël était en ébullition. Cette journée de réveillon se passait à merveille, excepté au poste de garde de la stalactite magique. Elfy, l’elfe maladroit en charge de sa surveillance fit un constat déplorable ; elle fondait. Ceci indiquait que le Père Noël en fonction devait passer le flambeau à Naël, son petit-fils, qui refusait tout lien avec cet héritage. Elfy fut alors envoyé à New York pour le convaincre de revêtir le célèbre costume rouge. Car si Naël n’acceptait pas sa destinée au 26 décembre, la magie de Noël disparaîtrait. Mais sa mission prit un tout autre tournant lorsque leurs regards se croisèrent.

 

Note : 4,5/6

~Avis~

Dans un recoin de l'Arctique, dissimulé par la magie se trouvait le village du Père Noël, en ébullition pour les derniers préparatifs avant la grande veille tant attendue par bon nombre d'enfants sages.

Cependant, un événement vint s'inviter insidieusement, risquant de compromettre le bon déroulement des Noëls à venir.

Elfy est le messager de cette douloureuse nouvelle... La magie de Noël s'affaiblissait à vu d'oeil comme peau de chagrin. Ce qui signifie qu'il est l'heure pour le Père Noël de passer le flambeau à son successeur. Or c'est là que réside tout le problème, Naël son petit fils ne désire pas cette destinée toute tracée et il l'a bien fait comprendre en fuyant tout ce qui se rapproche à cette fête !

Avec ce refus, c'est toute la magie de Noël qui risque de quitter définitivement ce monde.

Le pauvre Elfe se voit confier la lourde tâche de convaincre Naël et de le ramener au Pôle Nord.

Lui qui n'a jamais quitté le village se voit envoyer à New York, il n'est pas au bout de ses surprises !

 

Pour le reste je vous laisse découvrir par vous-même, comment une destinée rejetée peut vous ouvrir une multitude de possibilités....

 

Je découvre avec plaisir des personnages auxquels je me suis attachés rapidement. Elfy avec son côté maladroit qui est attendrissant, son optimisme naturel et qui est ouvert d'esprit m'a charmé immédiatement. A contrario, Naël dégage une sûreté, un aplomb qu'il est loin de posséder. Il rejette catégoriquement Noël, cependant sa rencontre avec l'elfe bouleverse beaucoup de ses à priori... Pourtant, Elfy ne sera pas au bout de ses peines entre un ourson en peluche grognon et cet homme beau à tomber mais récalcitrant !

 

La présence de Blaise, apporte un humour rafraîchissant aux répliques hilarantes qui m'ont souvent pris au dépourvu d'une délicieuse façon.

Parfois, une petite touche de magie suffit à changer et éclaircir les fausses excuses. Une fois que l'on trouve ce que l'on a toujours cherché ou fuit, il suffit d'un brin d'envie, d'une pincée d'acceptation, le tout saupoudré de bonheur auquel on est promis apporte la sérénité d'ouvrir les bras à l’allégresse de ces choix.

 

Une scène en particulier m'a ébloui comme les contes de mon enfance, avec une piqûre de rappel que le partage, l'entraide aux plus démunis, l'amitié sont l'essence même de la vie. Que dans l'amour tout est une question de confiance en soi et succomber à l'attraction est en outre, la confiance que l'on offre à l'autre.

 

Les descriptions succinctes sont largement suffisantes puisqu'elles ne sont employés que pour apporter un plus au récit.

On retrouve toute le féerie de Noël douce et sucrée. Le charme opère avec lenteur, dans une ambiance feutrée avec une séduction incontrôlable qui débute et s'épanouit au gré de la narration chargée savoureusement d'humour.

 

L'auteur arrive à insuffler à la fois de la tristesse et de la joie dans sa plume merveilleuse saupoudrée de bonheur émouvant et apaisant.

Comme un enfant , je crois même que mes yeux se sont tintés d'éclats d'étoiles avec l'esprit de Noël dont est gorgé cette Nouvelle.

Elle dégage également une certaine réalité, apposée avec subtilité, comme quoi la famille même la plus unie ne réagit pas forcément de manière censée.

Le tout avec une petite dose précieuse de sensualité, d'un amour naissant qui réchauffe en hiver.

 

C'est avec fascination que je me délecte page après page. L'imagination de Johan Fournier est rêveuse, entourée d'un esprit enfantin dont j'ai apprécié l'évolution à chaque mot.

 

Une sublime histoire de noël à consommer chaude ou froide au choix !

 

*KarineDS*

 

Lien Amazon

05 avril 2017

Passion en Arctique de Keira Andrews

passion an arctique

 

Sp Auteur

 

Titre : Passion en Arctique

Auteur : Keira Andrews

Genre : Nouvelle MM, Homoromance sentimentale

Date de parution : 29 Mars 2017

Editeur : KA Books

 

~Résumé~

Quand deux étrangers sont piégés par une tempête de neige, la chaleur monte.

Hanté par ce qu’il a perdu en Afghanistan, le Capitaine Jack Turner se retrouve à la croisée des chemins. Même si le dernier endroit où il veut être, c’est l’Arctique, la mission de routine le sort au moins de son nouveau bureau. Parti du mauvais pied avec le Ranger Canadien qui le guide à travers ce territoire interdit et dangereux, Jack aurait voulu être n’importe où ailleurs que dans la tente qu’il partage avec le Sergent Kin Carsen. 

L’Arctique fait partie de l’âme de Kin, et il n’arrive pas à laisser la toundra derrière lui. Il aurait voulu vivre en tant qu’homme ouvertement gay, mais le Nord n’est pas aussi tolérant que le reste du Canada. Bien qu’il soit seul, il aime son travail de Ranger, patrouillant dans ce vaste territoire qu’il connait si bien. Toutefois, il est en terrain inconnu lorsqu’il s’agit de Jack, et quand ils se retrouvent coincés ensemble par une tempête de neige, un désir inattendu commence à s’enflammer. Bientôt, luttant pour survivre, tout ce que ces deux étrangers ont, c’est l’un l’autre.

 

Note : 4/5

~Avis~

 

Jack est un capitaine à la carrière en berne, ses supérieurs décident de l'envoyer à Arctic Bay ne sachant pas quoi faire d'autre de lui depuis son retour d'Afghanistan. Après tout prendre un grand bol d'air glacé est une alternative à son ennui quotidien.

Lorsqu'il rencontre le Sergent Carsen, leur premier échange est froid, laborieux et distant. Cela s'annonce comme une mission pénible en perspective dans le froid glacial.

Mais espérons que seul la banquise restera gelée !

 

Arctic Bay est une fourmilière où tout le monde se connaît et où les nouvelles circulent très vite. Garder son intimité est difficile et l'homosexualité mal tolérée. C'est pour cela que le sergent Carsen n'a jamais fait son coming-out.

Ce ranger cache sa véritable nature aux yeux de tous, pourtant son physique avantageux n'est pas passer inaperçu au capitaine Turner.

Jack Turner est depuis sa dernière mission, envahit de remords, sa culpabilité le ronge et sa vie est devenue sans saveur. Il renvoie au ranger l'impression que cette mission est une perte de temps.

 

Pour Kin, son avis sur le capitaine est biaisé, le malaise du début à cacher la véritable nature de cet homme torturé. Plus j'avance dans le récit plus des points communs entre eux apparaissent octroyant une ouverture amicale.

Or, l'espace confiné de la tente se charge peu à peu, déstabilisant Kin un peu plus à chaque moment passé avec Turner.

 

Sous leur apparence militaire, autoritaire parfois, se cache en surface des sentiments insoupçonnés qu'ils ont appris à entériner. Cependant, lorsqu'ils sont palpables, c'est un déploiements en force d'émotions brutes où l'on bascule vers des vagues de désirs brûlants.

 

La beauté et la tranquillité des lieux sont propices à la promiscuité, au rapprochement pourtant les deux hommes ne cessent de fuir.

C'est sans compter sur le courant électrique qui s'intensifie, la chaleur se propageant et la tension qui augmente et épaissit l'air. Un rien suffit à ce que se brasier qui couve, s'enflamme et c'est une extase de partage sensuel, un assouvissement urgent et délectable, un besoin fulgurant de contact pressant dur et doux.

 

Dans ce récit, de nombreuses descriptions nous imprègnent de l'atmosphère particulière de cette ambiance froide. Quelques explications techniques sont nécessaires pour comprendre les dialogues et rendent le tout plus compréhensible. C'est intéressant de découvrir des informations sur les Inuits parsemés ici et là.

 

Mais cette lecture n'est pas un long fleuve tranquille. La plume de l'auteur est fluide, douce avec des instants de détresse évidents, de stress, de panique, d'hésitation. Additionné de rebondissements où Jack et Kin seront éprouvés.

Elle submerge avec les doutes des personnages, accentuant sur le passé de Jack avec les Flash-backs, déployant de sombres souvenirs. Ainsi que sur celui de Kin, ce vécu qui le hante parfois sans prévenir.

 

La fin de cette nouvelle est classique sans surprise, cependant c'est une agréable lecture avec des pointes d'intensité !

 

*KarineDS*

 

Lien Amazon pour Passion en Arctique 

07 mars 2017

90 Jours ; Récit d'une guérison de Bill Clegg

90 jours récit d'une guérison

 

Titre : 90 Jours : Récit d'une guérison

Auteur : Bill Clegg

Genre : Témoignage, littérature réaliste, Drogue, Addiction, Alcool, Tentation, MM

Date de parution : 3 novembre 2012

Editeur : Editions Jacqueline Chambon

 

~Résumé~

Après deux mois d'une orgie suicidaire de crack et d'alcool - racontée dans le très remarqué Portrait d'un fumeur de crack en jeune homme -, Bill Clegg est parti en cure de désintoxication à White Plains. 90 jours s'ouvre sur son retour à New York, premier des quatre-vingt-dix jours qu'il devra passer sans boire ni se droguer, sous peine de voir le compteur remis à zéro. D'une écriture fiévreuse et impitoyablement lucide, Bill Clegg décrit dans ces pages brûlantes l'âpre lutte d'un homme pour reconquérir une vie qui menace à chaque instant de repartir en fumée.

 

Note : 6/6

~Avis~

Bill est de retour à New York après une cure de désintox de 6 semaines.

Quand il se retrouve seul dans le studio de Dave, puis dans son propre appartement, j'assiste au début de son introspection. Le poids de la rechute pèse sur ses épaules tel un couperet. Il se rend à sa première réunion, où Jack son parrain qui est ancien toxico est présent pour le soutenir. Le processus commence, se débrouiller sans l'assistance du corps médical, sans surveillance constante. Le temps de renaître de ses cendres comme le phœnix.

Cependant, ce qui est tu, c'est que vous seul êtes maître de votre destinée, de vos choix, que nul autre ne se bat à votre place. Les étapes ne sont pas une partie de plaisir. Les 90 jours sont l'Everest à gravir et le chemin est sinueux, tortueux et torturé.

 

Bill a touché les bas fonds de l'alcoolisme et du Crack. Son retour à New York est le lieu du théâtre où c'est joué son ancienne vie, les fantômes de son passé partis en fumée resurgissent en souvenir constants et déstabilisants. Mille questions s'entrechoquent pendant cette période de doutes incessants. Il se dévalorise énormément. Le premier pas de la guérison est d'accepter enfin la vérité de sa condition mais le plus dur sera de demander de l'aide, de se battre pour se sortir la tête hors du marécage, de relativiser et comprendre qu'il a évité le pire. Or, le plus long du chemin vers la rédemption reste à être parcouru par lui seul !

 

90 jours, c'est le temps symbolique estimé pour un pied bien ancré dans la sobriété. Et pour y parvenir rien ne sert de courir.

Extrait : « Une réunion après l'autre, un jour après l'autre ».

 

J'assiste au quotidien de cet homme qui se cherche, tente de se reconstruire avec les moyens disponibles. Je perçois son trouble, ses doutes abyssales quand à son avenir encore incertain. Son angoisse, sa tristesse qui le ronge, le percute à chaque frôlement de son passé. Le plus dur est le regard des proches qui doutent pour vous, parsemé de douleur, d'incompréhension et de colère contenue.

 

La tentation est partout, présente à chaque coin de rue. L'euphorie qu'elle provoque est cent fois plus attrayante que la réalité qui se dessine chaque jour devant Bill. Y plonger est plus rapide et fulgurant et la honte qui en découle est un engrenage mortel.

 

Je perçois Bill comme une plaie qui essaie désespérément de cicatriser, seulement sa volonté est mise à rude épreuve, le désespoir si grand et sa confiance en lui est presque inexistante qu'il ne croit pas en sa rédemption.

 

La description des lieux n'est pas chaotique, ni trop développée. Toutefois, je me perds parfois dans le temps. J'oscille entre passé et présent, captant les souvenirs, les anecdotes et je réalise la perte et la descente minutieuse et pernicieuse dans cet enfer gluant qui l'a englouti. 

Ce livre est un témoignage de l'auteur lui-même. C'est bouleversant, il montre que la rechute est omniprésente, le combat difficile. Il paraît souvent insurmontable que seul son opiniâtreté personnelle compte dans ce maelström d'incertitudes devant cet avenir qui se construit dans un brouillard épais tantôt infranchissable tantôt qui s’éclaircit. Il piétine entre sauvetage et envie sournoise de drogue.

 

La plume de l'auteur est sublime et tranchante. Il expose parfaitement la difficulté à rester clean. La manière qu'à le cerveau de se déconnecter de la vie réelle quand il se souvient des effets du Crack. Que même les amis, la famille, la destruction de sa carrière, de sa vie ne suffit pas à le détourner définitivement de la came perfide qui le gangrène, l'attire, le contrôle et le détruit. Cette lecture est éprouvante, percutante et stressante. Pour une personne extérieure qui n'a jamais connu la dépendance cela peut paraître surréaliste. La volonté est capable de s'effriter aussi rapidement que le sable s'envole dans une tempête.

Ce qui m'a également interpellé, c'est le monde inconnu, de toutes ces salles de réunion prévues pour toutes les différentes dépendances, les bénévoles qui officient dans l'ombre pour aider les accrocs multiples et leur famille à surmonter le passage des 90 jours fatidiques et au delà.

Ce monde inconnu pour une personne lambda qui se fond dans la masse.

Cet échange est indispensable, mais surtout comment des inconnus deviennent les personnes les plus importantes de votre vie, un soutien, une lueur d'espoir dans les ténèbres. La bataille est constante et à vie. Face à une mort qui vous tend les bras en permanence.

 

La détresse est palpable à chaque instant de ce récit, à chaque rechute qui s'accompagne de paranoïa, de la descente honteuse, de la colère des personnes intimement liées à votre entourage. 

Dans chaque phrase, chaque mot Bill Clegg se juge, s'analyse. C'est écrit avec beaucoup d'émotions qui ne sont pas toujours gaies mais d'une justesse à couper le souffle !

Parfois, il suffit juste d'un déclic grâce auquel la situation change, une phrase, un acte, une personne, une réunion... Accepter d'être aidé, et d'aider en retour.

 

La fin est bouleversante et profonde, je l'ai tant attendu qu'elle m'apaise.

Cependant, il ne faut pas oublier : « Pour moi, il n'y a pas de ligne d'arrivée. Pas de repentis, seulement un processus de sevrage perpétuel ».

 

Ne passer pas à côté de ce pur moment de vérité poignante !

 

KarineDS

Lien Amazon 


28 février 2017

Écorchés vifs de Mathias P.Sagan

écorchés vifs

 

Titre : Ecorchés Vifs

Auteur : Mathias P.Sagan

Genre : Réalité, Homoromance Sentimale, handicap

Date de parution : 24 novembre 2016

Editeur : Auto-édition

 

~Résumé~

 Quand la vie vous réserve une belle rencontre imprévue et qu’elle vous prend au dépourvu sur une autoroute…
Lorsque votre quotidien est rythmé par des manies, des tocs, et autres désagréments…
C’est ce que Benoit et Bruno vont vivre, ou vivent déjà. Deux êtres à part, attachants. Deux personnes qui se croisent et se trouvent.
Vont-ils réussir à s’accepter, se comprendre, s’apprivoiser ?

 

Note : 6/6

~Avis~

Benoît entame une nouvelle étape, il démarre un nouveau travail et avec lui des rencontres inattendues.

Quant à Bruno, c'est un départ vers l'inconnu direction la capitale pour tenter de se fondre dans la masse, gagner une solitude indispensable et une meilleure qualité de vie.

Une simple rencontre entre les deux jeunes hommes commence à bouleverser et semer de la luminosité au milieu d'un quotidien terne.

Pourtant, certains phénomènes se produisent et balaient tout sur leur passage, les épreuves sont difficiles. Or, elles doivent être surmontées, qu'elles apportent avec elles : bonheur, joie ou malheur. Garder l'espoir est signe de combativité, Benoît et Bruno en comprendront le sens.

 

C'est un splendide livre à deux voix.

Tout d'abord, je fais la connaissance de Benoît, un jeune homme doux avec un côté casanier attendrissant qui préfère largement profiter de son petit deux pièces à Paris plutôt que de courir les conquêtes. Il jouit de son récent univers d'indépendance et de ses quelques amis. Cependant, un terrible événement va bousculer ses habitudes, ses repères et tout faire voler en éclat.

Mais un simple mail de Bruno d'une franchise directe va provoquer une vague exponentielle de changements et l'aider à gérer certains désagréments et le regard perçant que le monde risque de poser sur lui à l'avenir.

 

Depuis leur première rencontre, Bruno perçoit un changement en lui. L'échange toutefois bref, le métamorphose, une chose que quiconque auparavant n'avait réussi. Car c'est un être atypique, peu sociable, seul ses yeux bleus sont expressifs. Touché par un syndrome peu courant qui le contraint à une rigueur journalière, des rituels astreignants avec un besoin viscéral d'isolement souvent incompris par son entourage. Depuis des années, il se forge une carapace, il vit pour lui, pour une liberté d'exister. Les changements radicaux provoquent souvent une réaction en chaîne catastrophique d'où son besoin de contrôle sur tout ce qui l'entoure.

Sa relation avec son chat est fusionnelle, chacun apporte à l'autre l'apaisement. Le dessin lui permet d'évacuer la stress, d'être dans une bulle de bien être.

Au contact de Benoît, il se découvre, se dévoile, sort de sa routine, explore, insère un nouvel inconnu à l'équation.

 

L'amorce de l'histoire est effectuée avec lenteur et parfaitement explicative. Tout y est décrit et interprété avec force et conviction. J'ai pu ainsi ressentir des frissons dans les instants douloureux et la colère qui se dégagent des personnages aux moments difficiles à gérer.

Dès les premières lignes, j'ai su que ce livre me percuterait autant par le sujet abordé que par la réalité frappante. La différence engendre la peur et encore plus quand cela est un handicap qui la provoque.

J'évolue avec les protagonistes au gré de leurs humeurs changeantes, des situations, de leur culpabilité étouffante, des prémices d'une amitié, d'une reconstruction morcelée en étapes.

 

L'auteur a un style que j'affectionne beaucoup détaillant juste ce qu'il faut pour m'attirer dans ses filets. Sa plume est fluide, poignante et tellement réaliste. Je ressens toutes les émotions de manière exponentielle qui m'ont prises aux tripes.

 

Bruno nous démontre que malgré ses tocs, ses problèmes qui régissent sa vie au quotidien. Il encourage, aide et accepte Benoît dans son monde. Il donne énormément de sa personne.

Et pour Benoît, les difficultés qu'il surmonte avec sa prise de conscience, l'acceptation de sa situation, vivre avec son handicap et apprendre à pardonner l'impardonnable.

Le tout est exposé par Mathias P.Sagan avec justesse, simplicité et une grande sincérité, il partage cette intimité avec le lecteur où s'instaure des sentiments fulgurants, où je découvre deux combats impressionnants et touchants exposant les angoisses, les changements occasionnés et forcés.

Ainsi que tout le processus de réadaptation à une vie presque normale concernant Benoît.

 

La franchise est la clé, pardonner les erreurs est un pas en avant, montrer sa vulnérabilité, se mettre à nu rend plus fort pour conquérir et avancer entre passé, présent et construire un futur.

 

Ce texte m'a imprégné d'une délicate et magnifique tendresse, d'une fabuleuse douceur. Ce sujet abordé de façon intéressante, prenante en tout point, exposée pas à pas est un cheminement qui me bouleverse au delà des mots du psychologique et du physique.

Un soutien, une complémentarité naturelle et harmonieuse s'installe saupoudré d'un amour inébranlable de deux écorchés vifs. Une évolution idéale, une maturation et un épanouissement qui ravissent et apportent une fin somptueuse et émouvante.

 

Je ne peux que vous convier à découvrir leur histoire !

 

 

*KarineDS*

  

 

Posté par KarineDS à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

04 janvier 2017

wanted ! Recherché Mort ou Mort de Nathdawn

Wanted !

 

SP Auteur

 

Titre : Wanted ! Recherché Mort ou Mort

Auteur : Nathdawn 

Genre : Aventure, Romance sentimentale, MM

Date de parution : 11 décembre 2016

Editeur : Auto-édition

 

~Résumé~

Angélina. Une île perdue au milieu de l'océan Indien. Un désert immense de roches, de sable et de dunes. Autrefois, c'était une oasis prospère.
Puis il y a eu le Big Bang, la troisième guerre mondiale. Ici, un dictateur retranché derrière ses remparts impose son règne de la terreur.

À plusieurs kilomètres de là, sous le soleil brûlant, Sohann s'est perdu en voulant rejoindre l'océan. Il est recueilli par un groupe de jeunes gens qui vivent sous la terre. Ceux-ci se méfient. Qui est ce type trop blond, ce teigneux qui craint le contact ? Que cachent ses cicatrices ? Son oeil aveugle ?
Il dissimule son identité, surtout à Zène, ce mec terrifiant aux cheveux rouges.
Leur seul point commun ? Leurs avis de recherche...

 

Note : 6/6

~Avis~

Avancer pas à pas sous un soleil de plomb dans une semi-conscience et sombrer à la limite des limbes. Sohann est recueilli en terre inconnue. Toutefois, sa seule pensée est de vouloir fuir à n'importe quel prix cet accueil bienveillant. Malgré sa fougue et sa combativité, il laisse entrevoir une sombre peur traumatisante qui peuple ses rêves obscures.

Angelina, immense bande de terre rocheuse et sablonneuse où Cortes dirige d'une main de fer en tyran paranoïaque, sadique et despotique.

Il y a plus d'une décennie, un regard revêche à tout fait basculer, engendrant un cocktail explosif. La terreur est devenue leur quotidien à tous, plus prononcer pour certain. Se préserver et survivre sont leur ultime conviction.

Bien que son besoin de se sauver soit incessant, sa rencontre avec Zène va chambouler ses plans !

 

Dans ce récit, Nathdawn nous présente la reconstruction de deux êtres brisés par un destin effroyable, leur rencontre qui ne laisse rien présager de bon. Des caractères à la fois différents et complémentaires, Sohann qui porte les stigmates de la déchéance, de l'abomination humaine. Mis en pièce par ce tortionnaire sans vergogne qui l'a marqué de son sceau indélébile. Or, il garde un instinct de rebelle, fougueux ainsi que méfiant. La fuite de cette abominable solitude, ce reclus hors du temps était loin de se douter qu'une simple main tendue lui apporterait autant.

Quand à Zène, il est dangereux, combatif, expert en lames, le détenteur d'une promesse lourde et pesante. Un guerrier souterrain au caractère froid et sanguinaire. Suspicieux au premier abord, Sohann finit par le laisser perplexe avec ses agissements changeants et ses réactions instables.

 

Dans tout ce chambardement, se glisse une promiscuité bienvenue, délassante, une rassurante sensation de bien être longtemps oubliée. Un échange, un partage consenti qui se mue subrepticement en faim indéfinissable et sensuelle de connaître, de découvrir l'autre. Sans pour autant lâcher complètement prise, c'est un mélange de brutalité destructrice et malsaine face à la douceur capable d’annihiler la colère. Ils se complètent, leurs corps se reconnaissent, se languissent, se fondent l'un dans l'autre avec une euphorie langoureuse.

 

C'est intrigant avec un imposant suspense, une confiance commence à s'installer, un contact marquant, des liens se tissent avec émotions qui sont perturbés cependant par des désagréments impromptus, troublant ce calme imaginaire.

On fait face à des souvenirs horribles et perturbants, une confrontation, une torture se muant en haine qui a façonné leur passé et façonnera leur avenir. On va de découverte en découverte palpitante, de situations instaurant une atmosphère confiante mince et fragile. On assiste à un changement, Sohann découvre sans crainte ni brutalité à se lier d'amitié, apprend enfin à rire, à aimer, à s'attacher, à vivre en communauté. C'est incroyablement beau, gracieux et turbulent avec l'acceptation de s'unir, de se laisser porter sans aucune contrainte.

 

Le sabreur et le jeune homme sont indissociables. L'importance de faire les bons choix, et de laisser le reste derrière soi, d'occulter ce besoin irrépressible de vengeance qui se nourrit un peu plus à chaque goutte de sang versé. Espérer n'est pas toujours une faiblesse, parfois seul une promesse suffit à tout changer ou à tout anéantir.

 

Cette histoire sort des sentiers battus, l'imagination de l'auteur est fabuleuse. Elle insuffle dans son récit la peur, le doute glacial, la douleur de la survie. Le style est très appréciable, fluide, émouvant et déstabilisant. Page après page, c'est un tourbillon de sensations extrêmes qui me gagne. Un seul sentiment compte, découvrir la suite à tout prix.

J'ai été happée par le côté sombre des personnages,par les moments forts et perturbants de cette histoire sublime et dure.

La trame est immédiatement attirante, elle interpelle avec sa tension constante. Les scènes s'égrainent avec une puissance troublante, les émotions qui se détachent de ce texte sont profondes, tendres et absolument magnifiques.

La fin est enivrante, c'est l'apothéose d'une bataille.

 

Un coup cœur indéniable !

 

 

*KarineDS*

 

Lien Amazon

 

Posté par KarineDS à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

31 décembre 2016

Masters & Boyd de SJD Peterson

51XgAorFtSL

 

Titre : Masters & Boyd

Auteur : SJD Peterson

Genre : Romance sentimentale, M/M

Date de parution : 8 septembre 2014

Editeur : Dreamspinner Press

 

RésuméCarrick Masters et Edward Boyd ont déjà trouvé le véritable amour – c’est le 'ils vécurent heureux jusqu’à la fin de leurs jours' qui leur échappe. Entre le travail de Carrick comme chirurgien orthopédiste et la carrière d’Ed comme avocat de la défense, ils n’ont guère de temps à passer ensemble, et le peu d’heures qu’ils partagent semblent être empoisonnées par le ressentiment. Carrick et Ed savent qu’ils ont besoin de se recentrer pour faire fonctionner leur mariage, mais ils ont sérieusement besoin de plus qu’une nuit de rendez-vous épicé une fois par semaine pour les remettre sur la bonne voie.

 

Ma note : 6/6

Ma ChroniqueCarrick et Edward s'aiment depuis le premier regard, ils se marient et...la vie les entraînent. Comme tout à chacun, ils leur faut trouver le moyen de nourrir cet amour.

Carrick, lorsqu'il rencontre Edward, en tombe follement amoureux. Il est interne à l’hôpital et termine sa spécialisation. Edward lui termine ces études d'avocat. Ils s'aiment à la folie mais trois ans plus tard, les études, puis ensuite le travail les ont éloigné l'un de l'autre. On va les suivre pendant plus d'un an, à travers les mois. Et on va les voir se déchirer et s'aimer. Se battre aussi pour leur amour, car si il y a bien une chose qu'ils refusent, c'est de se séparer. Donc, ils vont essayer de pimenter leur vie, et trouver des solutions. La plume de l'auteur est fluide et magnifique. C'est la deuxième fois que je lis ce livre, et il est toujours aussi beau. Leurs sentiments transparaissent dans chaque phrases, chaque mots qu'ils se disent.
Ils découvriront des facettes d'eux même qu'ils ne connaissaient pas. Se redécouvrir, se donner l'un à l'autre et se retrouver. C'est une histoire originale, qui ne raconte pas la rencontre de deux hommes, mais la réalité d'un couple qui s'aime mais qui est dépassé par la vie, ce qui peux nous arriver à tous. Les scènes de domination sont belles et intenses. Ni vulgaire, ni glauques. là encore on ressent leur amour. Leur souffrance, surtout celle d'Edward m'a profondément touchée. C'est une lecture addictive, et qui pour moi est un coup de cœur. J'aime beaucoup l'auteure qui m'avait déjà séduit avec son roman Chiot. Son écriture est profonde et très démonstrative dans les sentiments, malgré des thèmes dur et violent parfois. C'est un roman que je recommande, car il est tellement vrai, il arrive très souvent qu'un couple qui s'aime se sépare sans se battre pour cet amour. Ou qu'au contraire un couple pimente sa vie, ou fait des concessions pour se donner une seconde chance. Le tout est de le vouloir. J'ai beaucoup aimé le petit jeu de mot sur leurs noms respectifs.


Je note de 1 à 5 suivant la présence ou non.
Sentiments Violence Humour Sexe Style de L'écriture

    5         1       1      4        5
Fautes/coquilles

     0

*Valérie Betty*

Lien Amazon pour Masters & Boyd

Posté par Valeriebetty à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 décembre 2016

La meute de Cloverleah - Tome 4 : Apaiser l'Exécuteur de Lisa Oliver

51stjORau0L

 

SP Men Over the Rainbow, que je remercie.

Série : La meute de Cloverleah - Tome 4

Titre : Apaiser l'Exécuteur

Auteur : Lisa Oliver

Genre : M/M, Romance Sentimentale, Bit-lit. 

Date de parution : 21 décembre 2016

Editeur : Men Over the Rainbow

 

RésuméTroy Peterson a attendu trois longs mois le retour de son véritable compagnon après sa dernière mission pour l’armée américaine. Mais quand Anton ne s’est pas présenté comme prévu, Troy commence à remettre en question tout ce qu’il sait sur son compagnon – et ce, avant même qu’il le rencontre.

Anton Sage a bien l’intention de rencontrer Troy, dès la fin de ses quatre-vingt-dix jours réglementaires, suite à sa démission. Mais l’armée a d’autres projets, et maintenant Anton se retrouve sous sa forme de loup, dans une cage, se demandant s’il aura un jour la chance de croiser l’homme que le Destin lui a assigné.

Même après leurs retrouvailles, les choses ne s’arrangent pas. Entre l’armée, le mystérieux Kylan et un autre loup qui en pince pour Troy, un ami autoritaire et quelques malentendus, Troy et Anton pourraient ne jamais trouver le bonheur dont ils rêvaient. Parfois, le cadeau que représente un accouplement peut aussi s’avérer être une malédiction.

 

Ma note : 4,5/6

Ma Chronique : Nous retrouvons notre meute de Cloverleah. Je dois dire que j'attendais l'histoire de Troy avec impatience. Puisque il a trouvé son compagnon dans le Tome 1. Souvenez-vous, c'est un Dom du club de Claude qui a senti son odeur et l'a reconnu. Seulement les retrouvailles n'ont pas pues avoir lieu puisque, son compagnon a été appelé pour une mission secrète. Trois mois ce sont écoulés, et Anton n'est toujours pas revenu de cette fameuse mission.

Donc nous avons Troy, le frère jumeau de Scott. Plus introverti que ce dernier, c'est aussi un Beta dans la meute. Il mène une vie tranquille, adore sa maison, son boulot au garage et n'est pas du tout attiré par le S/M.
Et il y a Anton, un Dom reconnu au club et dans la meute de Claude. Il fait parti de l'armée Américaine depuis 15 ans, et il a décidé au moment ou il a reconnu son compagnon de prendre sa retraite. Seulement l'armée en a décidé autrement.
Je dois dire que ce Tome m'a moins plu que les autres. Ce que j'adore dans cette série c'est l'affection qui uni la meute, et les sentiments profonds qui uni les couples. Ils n'ont pas peur de montrer leur amour. Si l'amitié est toujours présente, les sentiments qui uni Troy et Anton m'ont paru ternes et timides. Je n'ai pas ressenti leur affection.
L'aventure est bonne, encore une fois. La meute va devoir combattre l'armée et un traître parmi eux. L'action est là, et les moments palpitants aussi. J'ai adoré le moment que Troy et le loup d'Anton ont passés enfermé ensembles. Mais la fin est beaucoup trop rapide, pour moi elle a été bâclée, une explosion et "pouf" c'est fini. J'ai continué a tourner les pages en espérant que l'on aurait autres chose, des explications, je ne sais pas moi...mais non, les méchants sont bien morts. Le couple se découvre enfin, mais là aussi, le passé de Anton est omniprésent et la répétition du comportement de Scott avec Damien dans le Tome précédent gâche un peu le récit. En plus "Sacrilège", l'auteure ne nous laisse pas le premier chapitre du prochain épisode, ce qu'elle fait toujours habituellement. Je suis déçue, j'aurais voulu savoir qui étaient le futur couple. Heureusement que la meute était là, j'adore les retrouver.
Donc voilà, l'aventure est toujours aussi palpitante, mais les sentiments étaient trop froids, comparés aux autres épisodes. Ça ne m'empêchera pas de lire la suite.


Je note de 1 à 5 suivant la présence ou non.
Sentiments Violence Humour Sexe Style de L'écriture

    3        3       1      4         4
Fautes/coquilles

      0

*Valérie Betty*

Lien Amazon pour

22 décembre 2016

Meute de la Lune - Tome 12 : Leif de Amber Kell

Leif

 

SP Partenaire

 

Série : Meute de la Lune - Tome 12

Titre : Leif

Genre : MM, Bit lit, Homoromance sentimentale

Date de parution : 20 décembre 2016

Editeur : Men Over the Rainbow

 

~Résumé~

Leif est habitué à être seul, mais il veille sur son peu d’amis d’un œil vigilant. Après avoir entendu que les mutants avaient l’intention d’attaquer la Meute de la Lune, il décide de demander à Anthony de l’aide afin de traquer Lorus Korl, le scientifique psychotique qui a créé ces créatures. Quand Blake, un ex-mutant accepte d’accompagner Leif dans le Royaume des Faes, il ne sait pas quoi faire du loup-garou qui prétend qu’ils sont des âmes sœurs, vouées à être ensemble. Blake espère se lier à Leif, maintenant qu’il a repris sa forme initiale. En apprenant que Leif prévoit de se rendre dans le Royaume des Faes seul, il accepte de l’accompagner. Après une nuit de plaisirs débridés, il sait que Leif est son compagnon. Rhaegar attend son compagnon dans la solitude. Quand deux métamorphes délicieux entrent dans son monde, il sait qu’il aura besoin de les convaincre de rester. Malheureusement, le Destin est capricieux et Rhaegar pourrait perdre ses hommes avant d’avoir une chance de les faire siens.

 

Note : 5/6

~Avis~

Ce douzième tome se déroule dans les deux mondes.

Kylen est devenu roi des Faes, il a renoué l'alliance avec les dragons. Ces derniers recherchent des compagnons depuis des siècles, c'est d'un commun accord et un échange de bon procédé que Rhaegar en contrepartie de sa protection lors de la réunification des deux royaumes tentera lui et ses acolytes de rechercher leur compagnon.

 

Pendant ce temps dans le monde réel, Leif a une rancune particulière envers le savant fou qui est responsable de la destruction de son nid et la mort brutale de ses proches. La vengeance le ronge, il veut s'introduire dans le royaume des Faes et traquer Korl le responsable de ces mutations contre nature. Pour cela, il a besoin de l'aide de la Meute de la Lune pour mener à bien son projet. Mais c'est sans compter avec l'aide de Blake et de leur attirance.

Aura-t-il sa vengeance ? Quand à Rhaegar trouvera-t-il un ou plusieurs compagnons pour combler le vide de sa grotte ?

 

La meute de la Lune est dans la ligne de mire des attaques de mutants, Leif s'avère être un allié précieux. Un complot se trame pour trouver la faille qui anéantira la Meute de Silver et par la même occasion Anthony.

Cette nouvelle rencontre entre Leif et Blake met les instincts en alertes, la revendication latente, une tension est palpable ne laissant aucun doute à l'énergie sexuelle prête à jaillir, aux désirs intenses présents.

 

Ce tome permet d'apporter un bon nombre de précisons sur Blake qui est apparu dans l'opus précédent, son implication avec les mutants et Korl, permettant de résoudre un peu plus l'équation. D'ailleurs, le loup est au centre de toutes les attentions.

Toutefois, les épreuves s'enchaînent car la traque du savant fou s'avère périlleuse et ses mutants de plus en plus nombreux, car le lecteur découvrira que les loups ne sont plus les seuls à être dans son objectif.

 

Puis les mondes s'entrelacent grâce à des portails, c'est avec plaisir que je pénètre à nouveau dans le Royaume magique des Faes et ses particularités. Cependant, un léger trouble s'installe... Pourquoi se contenter d'un duo lorsqu'un trio est prédestiné et que le désir est bien plus fort que le besoin !

Quand l'attirance devient intenable, impérieuse, la réponse est dans les instincts primaires fougueux et gravés d'insolence.

Le trio se cherche, se dompte, se cajole. C'est un régal de sentiments exacerbés d'une sensualité envoûtante, un besoin fondamental et urgent !

 

L'ajout au récit, de nombreux métamorphes différents, donne du piment et une particularité intéressante. Il est agrémenté d'événements perturbateurs et d'une action palpitante. Avec les péripéties nous allons de surprise en surprise, d'un complot omniprésent, de désespoir en amour foudroyant et revendiqué, de déclarations fondantes, douces et langoureusement viriles

La narration est haletante, surprenante, les étreintes intensément bestiales. Les combats sont très bien imagés, la description des lieux un délice pour l'imagination.

La fin laisse présager un rebondissement à affronter et que l'on ne peut ignorer.

 

L'auteur sait exploiter son intrigue, la rendre attractive au point d'en vouloir toujours plus !

Je me languis déjà de la suite !

*KarineDS*

 

Lien amazon