Omorphi

Lecture en partenariat avec l'auteur C. Kennedy, Men Over the Rainbow que je remercie pour leur confiance et ce service presse !

 

Titre : Omorphi

Auteur : C. Kennedy

Genre : MM, romance gay sentimentale et réaliste.

Date de parution : 1 Mars 2016

Editeur : Harmony InK. Press

 

Résumé : Élève de terminale, Michael Sattler mène une vie de rêve. C'est un athlète vedette accompli, il a de bons amis, et des parents qui l'aiment exactement comme il est. La seule chose qui manque dans sa vie c’est un petit ami. C'est un problème parce qu'il n'a avoué son homosexualité qu’à ses parents et à son meilleur ami. Lorsqu’il heurte accidentellement Christy Castle à l'école, sa vie change d'une façon qu'il n'aurait jamais pu imaginer. Christy est l'homme de ses rêves : intelligent, beau, et sexy. Cependant, rien n'aurait pu préparer Michael à ce qu’entraînerait le fait d’être le petit ami de Christy. 

Christy a besoin de se reconstruire après des années d'abus, et il sait qu'il a besoin d'aide pour le faire. Après la mort de son père tristement célèbre, il quitte sa Grèce natale et s'installe dans l'État de New York. Seul, effrayé, et incapable d'utiliser sa voix, Christy cache la myriade de cicatrices de sa maltraitance. Il veut désespérément être aimé et lorsqu’il rencontre Michael, il ose espérer que ce jour est enfin arrivé. 

Lorsque l'un des coéquipiers de Michael devient un ennemi, et qu’un des agresseurs du passé de Christy cherche à le ramener à une vie d'esclavage, seules leurs forces combinées et leur détermination inébranlable pourront les sauver de la violence qui menace de détruire leur avenir ensemble.

 

Ma Note : 6 / 6

Ma Chronique : Dès les prémices, j'ai su que ce livre m'emporterait loin, m'obligerait à puiser dans mes réserves empathiques. Il m'a forcé à vivre la réalité de Christy, à prendre conscience même si je le savais déjà que les déviances sont multiples et meurtrisses à jamais l'être qui les subies. 

Cependant, Christy a entamé un combat contre ses démons le jour où il a intégré Wellington. Tout à éclos à sa rencontre avec Michael, la libération, l'expiation des sévices subis par la parole. Pourtant, le chemin vers la rédemption est long et périlleux. Il refuse le contact physique de quelque manière que ce soit, on ne se libère jamais des stigmates du passé.

Christy est un être ravagé par les cauchemars. Il a un besoin immense d'attention, d'amour, de cohérence et de sécurité. Son regard est le reflet de son âme où règne des incertitudes multiples.

Michael est un jeune homme bien dans sa tête. Toutefois il cherche à combler la brèche s'insérant dans son coeur. sa rencontre avec Christy lui fait réaliser le manque qu'il a dans sa vie. Il développe immédiatement un besoin de protection envers le jeune artiste. 

Il est compréhensif, patient, il prend le temps d'apprendre à connaître Christy, de ne pas le brusquer. Il suit les limites imposées, c'est un apprentissage qui se révélera de longue haleine avec des révélations très dures. Son désespoir est palpable face à l'ampleur de la destruction qu'il découvre. Car, la guérison est un combat de chaque instant. D'une part, pour la personne qui a subi les assauts de maltraitance et d'autre part, pour le partenaire qui est  sur le qui-vive à tout moment.

Michael apprendra à semer le chemin vers la reconstruction, il l'aidera à regagner l'estime de soi et à s'affirmer en tant qu'être à part entière. Ce périple est long, périlleux mais absolument nécessaire pour revivre, prendre son envol.

Il devra freiner son besoin de le surprotéger. Ne pas développer de la pitié, ne pas l'enfermer dans une cage dorée, juste l'aider à s'épanouir à nouveau, lui permettre de guérir. Pour cela, Jake son meilleur ami avec lequel il a une complicité, une amitié des plus soudée, est présent à chaque instant.

Il sera d'un grand réconfort dans les moments effrayants, de doutes, de panique. Un ami précieux, ils sont liés de manière inextricable.

La présence des parents de Michael est extraordinaire. Ils sont simples, attachants, proches de leur fils. Ils l'encouragent à s'affirmer dans sa vie d'adulte et à se battre pour ce qui lui semble juste. Ainsi que les parents de Jake, dont le père Nero joue un rôle prépondérant tout au long du récit sans pour autant faire de l'ombre aux autres.

Tout ce petit monde, parents et amis leur permettent de vivre leur histoire avec des émotions à l'état brut qui jaillissent des mots de l'auteur avec exaltation. J'ai été happée par ce récit. J'ai ressenti immédiatement que ce roman me prendrait aux tripes. Des frissons, de nombreuses angoisses, de l'appréhension, des secrets inavouables, de la culpabilité, des traumatismes, de la cruauté, de la joie, du bonheur seront au rendez-vous.

J'ai assisté à une reconstruction où Christy apprend à accepter ses cicatrices du passé visibles et intérieures pour évoluer, s'accepter, aimer. Christy est courageux pour endurer l'enchaînement incessant des péripéties éprouvantes. Les sévices endurés sont une torture à imaginer. C'est un bouleversement psychologique en continu, la vérité nous éclate en pleine figure avec des rebondissements spectaculaires, inattendus. Ils emplissent le lecteur d'une terreur incommensurable. J'ai été prise au dépourvue à chaque événement imprévu. 

La plume de C. Kennedy est envoûtante, elle transperce vos entrailles. Il use d'un humour dosé à la perfection, il aborde les thèmes délicats avec clairvoyance. C'est intense, percutant. C'est une myriade d'émotions à chaque chapitre. C'est à la fois doux et tranchant. L'auteur maîtrise totalement le sujet au fil des phrases. Il est époustouflant, il captive, obsède. On assiste à l'analyse de la situation en tant qu'observateur, témoin impuissant devant tant de monstruosités.

C'est haletant parfois flippant avec une fin si bouleversante. Vous serez tenus en haleine jusqu'à le mot FIN. 

Un coup de coeur incontestable !

 

*Karine*

 

Lien Amazon pour Omorphi