Antinomia

 

Titre : Antinomia ou l'antinomie de l'âme

Auteur : Donnola Nera

Genre : MM, Amour, Romance Gay et Sentimentale contemporaine

Date de parution

Editeur : Auto-édition

 

~Résumé~

  • À 37 ans, il ne me reste plus rien. Ma vie est comme finie.
  • J’ai perdu mes parents alors même que je terminais mes études dans le supérieur. Mais j’ai tenu bon. Il le fallait. Pour moi. Mais surtout pour Angie, ma précieuse petite sœur sur laquelle je devais veiller.
  • Je me suis profondément investi dans mon travail, pour prouver au monde qui j’étais. Mais aujourd’hui, qui suis-je hein ?
  • Morgan Orsini ? Orphelin de père, de mère, et maintenant de sœur ? Sans emploi parce que je ne suis plus capable de l’exercer ?
  • J’ai tout perdu. Mes parents, ma sœur, mes jambes… Pourquoi ? Pourquoi dois-je subir ça sans même pouvoir le comprendre. Pourquoi ma mémoire m’empêche-t-elle de faire mon deuil ?

 

Note : 4,5/6

~Avis~

Morgan Orsini est kinésithérapeute, il se voit imposer sa manière d'exercer contre ses principes et sa fois en ce qu'il pense être le plus juste pour ses patients. On lui intime l'ordre de prendre quelques vacances, que cela ne tienne !

Sa colère est telle envers la clinique qu'il part se ressourcer auprès de sa petite sœur Angelina, la seule famille qui lui reste.

Toutefois, le temps semble avoir déraillé et la réalité avoir pris un raccourci pour effectuer un bon en avant de plusieurs mois entre rêves et cauchemars.

Un accident, une mémoire morcelée et un corps endormi, c'est un tragique événement qui touche Morgan et le dévaste.

 

J'ai fait la connaissance de Morgan, ce mec grognon que la vie n'a pas épargné, les raisons vous les découvrirez pendant ce récit intense. Le bel italien a un caractère de merde, colérique et exécrable. Il a vue sa vie éclatée en mille morceaux.

C'est une décente morale et physique et un rejet pour un certain corps médical. Un blocage le maintient dans un état de paralysie. Cependant, saura-t-il ravalé son orgueil pour le découvrir ?

L'introspection sera longue et laborieuse, un travail autant physique que moral pour cet esprit en déroute, habité par la solitude.

 

Le personnel en charge est d'une patience exceptionnelle, il doit faire face à de nombreux rejets en particulier le psychomotricien. En réalité, ce refus cache une faille profonde que Morgan a enfouit, l'empêchant de s'ouvrir. Il est têtu, or le spécialiste l'est tout autant. Leur échange est intéressant, avec une pointe acerbe et humoristique.

Dominique est patient, prêt à subir les foudres de son malade pour l'aider dans sa guérison. Il est à l'écoute et bien plus encore...

 

Il y a aussi Damien, son collègue et ami. Il est doux, attentionné et présent à chaque étape. Un confident qui sera mis à mal.

 

Durant l'hospitalisation, plusieurs phases sont décrites comme la dépression insidieuse, silencieuse et destructrice. Tel un serpent, elle glisse sous la peau, éclatant les remparts érigés et elle fissure petit à petit un équilibre déjà branlant.

 

D'ailleurs quand le ras de marée sensoriel afflue enfin, la culpabilité s’abat et avec elle un espoir de renouveau. Lors des révélations déstabilisantes, Dominique insuffle à Morgan la force pour surmonter cet ouragan dévastateur, tout en lui ouvrant de nouvelles perspectives vers lesquelles il ne se serait jamais investi.

 

La plume de l'auteur est un vrai délice de fluidité. Cette histoire est prenante et agréable. Les détails médicaux sont expliqués avec soin, approfondis au besoin.

On ressent très bien l'animosité, le désarroi et la colère de Morgan ainsi que ses humeurs, ses peurs, ses doutes qui sont excellemment retranscrits dans son quotidien.

Le récit est sans précipitation, j'aime beaucoup car Donnola Nera prend son temps d'insérer les sentiments avec tact, de montrer toutes les étapes de cette reconstruction.

C'est un combat contre soi-même, réapprendre à unir le cœur, le corps et l'esprit. De laisser entrer à nouveau le bonheur, l'amitié et l'amour pour vivre, sentir la connexion d'aimer et de se sentir aimer.

Antinomia est à explorer et ressentir !

 

Point négatif : il me manque un peu de contact physique percutant.

 

*KarineDS*

 

Lien Boutique de l'auteur pour trouver Antinomia