super tragique

 

Titre : Super Tragique

Auteur : Nicolas Robin

Genre : MM, Humour, Romance gay sentimentale

Date de parution : 1 Septembre 2007

Editeur : Editions Textes Gais

 

~Résumé~

J’inspire.
J’ai 29 ans et un grand-père à charge, un sex-appeal de batracien, un voisin barbu tatoué dans ma ligne de mire, j’écris des vannes franchouillardes pour survivre, et mon ex refait sa vie avec un cadre bancaire gogo dancer.

Drôle, tendre et émouvant, Nicolas Robin est le plus bel OVNI de la littérature gaie.

 

Note : 5/6

~Avis~

C'est parti pour des instants géniales de franche rigolade, avec des clichés de célibataire à la clé, des vérités déroutantes, un voisin plus que baisable et un jeune homme de 29 ans, journaliste en CDD au bord de l'apoplexie.

 

Comment ça le père Noël n'existe pas !!!

Hé oui, dure réalité de comprendre un beau jour que tous les rêves de l'enfance ne sont que supercheries. Et les contes de fée, des traquenards enjolivés de douces utopies...

Mais surtout que la vie n'est pas un long fleuve tranquille, les galères n'arrivent jamais seule leurs petites sœurs les suivent de près comme des sangsues, alors l'auto-dérision est plus que nécessaire pour survivre aux mensonges qui ont perforé notre cerveau dès le plus jeune âge.

 

Une simple remarque de son voisin et tout est remis en question, les pensées d'Arthur tourbillonnent, un questionnement sans fin ridicule or nécessaire à son nombrilisme pathétique qui le rend si bouleversant.

 

Au cours de ma lecture, Arthur relate les taquineries dont il est l'objet, son besoin de plaire , les petits moments de joie, de plaisir unique, les déceptions, l'auto-apitoiement, l'analyse de sa vie qui est agrémentée de quelques rencontres psychotiques hilarantes suivi d'un léger delirium, ainsi que de sa quête à trouver un homme pour rendre jaloux son ex. Le tout est mélangé et exposé de façon super tragique...

On ajoute, son quotidien avec son papy à charge qui perd un peu la boule voir beaucoup, un boulot plus que merdique avec sa collègue Odile et ses questions qui sont tellement de véritable petites pépites que j'ai eu du mal à m'en remettre. Il pourrait être à la limite de la rupture et pourtant c'est avec ironie qu'il oscille entre désespoir et tourments dans l'attente d'un plus dans son existence lorsqu'une obsession de plus surgit parce que :

extrait : « La vie est une pute sarcastique qui balance des tartes à la crème sur les trottoirs ».

 

J'ai fait face à une analyse dégrisante où se mêle un réalisme curieux, une auto-flagellation, des répliques cinglantes mais au combien excellentes !!!

Toutefois, Arthur laisse entrevoir sa tristesse où ses regrets l'empêchent d'avancer avec ses déboires passés et récents. Une accumulation et un enchaînement parfois au bord du pathétisme dont l'issue n'aura d'alternative que ses choix. Et ses choix comprennent un certain voisin barbu, tatoué qui s'envoie tout ce qui bouge. Vous découvrirez au fil des pages le véritable visage de Thierry et son approche plus que maladroite que je vous laisse deviner par vous même.

 

J'ai adoré la relation d'Arthur et de son grand père qui est fusionnelle avec quelques aléas et beaucoup de tendresse. Ce vieillard qui radote le cerne plus qu'il ne le croît, lui glissera bon nombre de conseils avisés. Et son chat, oh mon dieu ce chat je l'adore !!!

 

Le style de l'auteur est juste succulent, une bouffée d'humour incroyable. J'ai ri aux éclats, la répartie des protagonistes sont magnifiques, édifiantes et percutantes.

Nicolas Robin nous livre un personnage haut en couleurs, à l’ego sur-dimensionné en revanche très attendrissant, à la narration directe, super tragique qui s'attarde sur le passé au lieu de le clore et d'assumer !

On patiente, on craque, c'est beau, c'est vrai, c'est idyllique, c'est la vie !

 

En bref, vous l'avez compris j'ai passé un formidable moment de lecture.

 

*KarineDS*

 

Lien Amazon