image

 

Ma note : ****

Ma chronique : Lorsque j'ai commencé ce livre , j'ai été agréablement surprise par la facilité que j'ai eu à me mettre dans l'ambiance.

C'est sûrement dû au fait que l'auteur Cristina Rodriguez a une écriture fluide et qu'elle sait que tous ses lecteurs ne sont pas des férus d'histoire et je l'en remercie.

Ce récit de Sporus est triste, prenant, jovial par moment. Sa vie est faite de nombreux périples. Tout d'abord putain avant l'âge de 13 ans dans un lupanar  à Subure, puis galle, dont la castration je dois bien l'avouer m'a beaucoup bouleverser et sa rencontre avec Lucidus qui devient son ami, son amant, son compagnon pour la vie.

Et par la suite, sa rencontre avec Néron ( Cesar ) dont il devient la femme ( comme quoi déjà à cette époque il y avait des mariages gay enfin si je puis dire).

Ce livre m'a beaucoup apporté sur cette période de l'histoire romaine qui m'était inconnu. Mais c'est surtout ce récit sans prise de tête qui m'a plu et encore merci à Cristina Rodriguez.

Pour le mot de la fin, lisez-le vous passerez un agréable moment.