écorchés vifs

 

Titre : Ecorchés Vifs

Auteur : Mathias P.Sagan

Genre : Réalité, Homoromance Sentimale, handicap

Date de parution : 24 novembre 2016

Editeur : Auto-édition

 

~Résumé~

 Quand la vie vous réserve une belle rencontre imprévue et qu’elle vous prend au dépourvu sur une autoroute…
Lorsque votre quotidien est rythmé par des manies, des tocs, et autres désagréments…
C’est ce que Benoit et Bruno vont vivre, ou vivent déjà. Deux êtres à part, attachants. Deux personnes qui se croisent et se trouvent.
Vont-ils réussir à s’accepter, se comprendre, s’apprivoiser ?

 

Note : 6/6

~Avis~

Benoît entame une nouvelle étape, il démarre un nouveau travail et avec lui des rencontres inattendues.

Quant à Bruno, c'est un départ vers l'inconnu direction la capitale pour tenter de se fondre dans la masse, gagner une solitude indispensable et une meilleure qualité de vie.

Une simple rencontre entre les deux jeunes hommes commence à bouleverser et semer de la luminosité au milieu d'un quotidien terne.

Pourtant, certains phénomènes se produisent et balaient tout sur leur passage, les épreuves sont difficiles. Or, elles doivent être surmontées, qu'elles apportent avec elles : bonheur, joie ou malheur. Garder l'espoir est signe de combativité, Benoît et Bruno en comprendront le sens.

 

C'est un splendide livre à deux voix.

Tout d'abord, je fais la connaissance de Benoît, un jeune homme doux avec un côté casanier attendrissant qui préfère largement profiter de son petit deux pièces à Paris plutôt que de courir les conquêtes. Il jouit de son récent univers d'indépendance et de ses quelques amis. Cependant, un terrible événement va bousculer ses habitudes, ses repères et tout faire voler en éclat.

Mais un simple mail de Bruno d'une franchise directe va provoquer une vague exponentielle de changements et l'aider à gérer certains désagréments et le regard perçant que le monde risque de poser sur lui à l'avenir.

 

Depuis leur première rencontre, Bruno perçoit un changement en lui. L'échange toutefois bref, le métamorphose, une chose que quiconque auparavant n'avait réussi. Car c'est un être atypique, peu sociable, seul ses yeux bleus sont expressifs. Touché par un syndrome peu courant qui le contraint à une rigueur journalière, des rituels astreignants avec un besoin viscéral d'isolement souvent incompris par son entourage. Depuis des années, il se forge une carapace, il vit pour lui, pour une liberté d'exister. Les changements radicaux provoquent souvent une réaction en chaîne catastrophique d'où son besoin de contrôle sur tout ce qui l'entoure.

Sa relation avec son chat est fusionnelle, chacun apporte à l'autre l'apaisement. Le dessin lui permet d'évacuer la stress, d'être dans une bulle de bien être.

Au contact de Benoît, il se découvre, se dévoile, sort de sa routine, explore, insère un nouvel inconnu à l'équation.

 

L'amorce de l'histoire est effectuée avec lenteur et parfaitement explicative. Tout y est décrit et interprété avec force et conviction. J'ai pu ainsi ressentir des frissons dans les instants douloureux et la colère qui se dégagent des personnages aux moments difficiles à gérer.

Dès les premières lignes, j'ai su que ce livre me percuterait autant par le sujet abordé que par la réalité frappante. La différence engendre la peur et encore plus quand cela est un handicap qui la provoque.

J'évolue avec les protagonistes au gré de leurs humeurs changeantes, des situations, de leur culpabilité étouffante, des prémices d'une amitié, d'une reconstruction morcelée en étapes.

 

L'auteur a un style que j'affectionne beaucoup détaillant juste ce qu'il faut pour m'attirer dans ses filets. Sa plume est fluide, poignante et tellement réaliste. Je ressens toutes les émotions de manière exponentielle qui m'ont prises aux tripes.

 

Bruno nous démontre que malgré ses tocs, ses problèmes qui régissent sa vie au quotidien. Il encourage, aide et accepte Benoît dans son monde. Il donne énormément de sa personne.

Et pour Benoît, les difficultés qu'il surmonte avec sa prise de conscience, l'acceptation de sa situation, vivre avec son handicap et apprendre à pardonner l'impardonnable.

Le tout est exposé par Mathias P.Sagan avec justesse, simplicité et une grande sincérité, il partage cette intimité avec le lecteur où s'instaure des sentiments fulgurants, où je découvre deux combats impressionnants et touchants exposant les angoisses, les changements occasionnés et forcés.

Ainsi que tout le processus de réadaptation à une vie presque normale concernant Benoît.

 

La franchise est la clé, pardonner les erreurs est un pas en avant, montrer sa vulnérabilité, se mettre à nu rend plus fort pour conquérir et avancer entre passé, présent et construire un futur.

 

Ce texte m'a imprégné d'une délicate et magnifique tendresse, d'une fabuleuse douceur. Ce sujet abordé de façon intéressante, prenante en tout point, exposée pas à pas est un cheminement qui me bouleverse au delà des mots du psychologique et du physique.

Un soutien, une complémentarité naturelle et harmonieuse s'installe saupoudré d'un amour inébranlable de deux écorchés vifs. Une évolution idéale, une maturation et un épanouissement qui ravissent et apportent une fin somptueuse et émouvante.

 

Je ne peux que vous convier à découvrir leur histoire !

 

 

*KarineDS*